my-PV PV Einspeiseoptimierung mit Warmwasserspeichern
|Généralités

Les compteurs mesurent-ils de manière erronée lors d'optimisations de la consommation propre ?

Y a-t-il des valeurs de mesure erronées sur le compteur intelligent en raison de solutions d'autoconsommation ? Nous prenons position à ce sujet et montrons quelles technologies peuvent donner cette impression et pourquoi ce n'est pas le cas des solutions my-PV.

Il y a quelques semaines, le VDE, Verband der Elektrotechnik Elektronik Informationstechnik e.V., a publié un communiqué de presse intitulé "PV-Einspeiseoptimierung mit Warmwasserspeichern : Zähler messen unerwartet, aber korrekt". Un fabricant de solutions de chauffage photovoltaïque comme nous a donc besoin d'explications et nous souhaitons ici nous pencher de plus près sur le sujet.

Dès le premier paragraphe de l'article, on trouve un mot clé décisif, "en continu" ! Seule une puissance thermique rapide et modulée avec précision du thermoplongeur est, selon nous, compatible avec le photovoltaïque. C'est précisément à cela que servent les solutions my-PV, mais là aussi, il existe différentes technologies.

Le communiqué de presse de la VDE a été précédé d'une déclaration du DKE (AK 461) datant de mai 2023, dans laquelle il a heureusement été précisé quelle solution technique était à l'origine de cette prétendue erreur de mesure. Il s'agit de ce que l'on appelle la commande par angle de phase avec des régulateurs à thyristors ou les commandes par paquets d'oscillations.

Aucun de ces deux types n'est utilisé dans les produits my-PV. Au lieu de cela, le communiqué de presse recommande clairement la méthode de la modulation de largeur d'impulsion et donc les solutions my-PV !

Quelles sont les différentes variantes de réglage de la puissance ?

En règle générale, six technologies différentes sont actuellement utilisées sur le marché pour le réglage de la puissance des générateurs de chaleur, que nous allons passer en revue ici :

1. Dispositif de coupure non régulé

Ceux-ci ne font qu'activer ou désactiver la charge ohmique qui est en soi réglable. Une gestion du surplus régulée est pratiquement impossible. Les pompes à chaleur dites SG-Ready, commandées par des onduleurs, se comportent généralement de la même manière (sauf les pompes à chaleur Inverter dans certaines limites).

2. Dispositifs de coupure à gradins

Ceux-ci commutent les sources de chaleur par paliers de 500 à 1.000 watts en général et régulent nettement mieux que (1). L'erreur de régulation moyenne est de la moitié de la puissance de l'étage. Pour un niveau de commutation de 500 watts, cela représente donc 250 watts, ce qui entraîne une perte d'énergie de 875 kWh pour 3.500 heures de fonctionnement. Avec une différence de prix de l'énergie de 35 centimes par kilowattheure, cela correspond à un surcoût de plus de 300 euros par an par rapport aux systèmes à régulation continue.

3. Les régulateurs à thyristors

Celles-ci fonctionnent avec une régulation dite par angle de phase, comme c'est le cas pour les variateurs de lumière de faible puissance. Dans les conditions techniques de raccordement des opérateurs de réseau autrichiens et allemands, les sources de chaleur à réglage de phase ne peuvent être raccordées sans autorisation que jusqu'à 200 watts. La raison en est les répercussions sur le réseau et l'influence sur d'autres consommateurs. En outre, l'installateur est bien entendu responsable du respect de toutes les normes CEM. Celle-ci ne peut être prouvée que par des mesures sur place (comme c'est généralement le cas pour les autorisations d'installations individuelles), car les régulateurs à thyristors sont des composants et non des appareils finis contrôlés. Sans mesures de filtrage supplémentaires, les normes sont généralement loin d'être respectées.

my-PV product and thyristor

4. Commandes de paquets d'impulsions

Ceux-ci régulent la puissance en libérant des paquets de demi-ondes ou d'ondes complètes. En raison du non-respect des fréquences de commutation autorisées dans les conditions de raccordement au réseau des opérateurs de réseau autrichiens et allemands, ils provoquent le scintillement des dispositifs d'éclairage.

5. Variateurs de puissance à découpage HF avec sortie HF

Ces plateaux de puissance peuvent être considérés comme de véritables "émetteurs de haute fréquence". En sortie, ils fournissent des tensions haute fréquence non filtrées pouvant atteindre 300 volts en pointe ("électrosmog"). Les valeurs limites de rayonnement ne sont pas respectées par de tels appareils. Le responsable de la mise en circulation est responsable du respect des valeurs limites.

6. Variateurs de puissance à découpage HF avec sortie sinusoïdale 50 Hz ou appareils compacts à découpage HF

Ces régulateurs de puissance fonctionnent à haute fréquence avec une modulation de largeur d'impulsion, disposent de filtres d'entrée et de sortie sophistiqués et répondent aux directives en vigueur en matière de CEM, TAB et TAEV, tant en ce qui concerne les perturbations du réseau que les rayonnements HF.

Bon à savoir

Les produits my-PV relèvent exclusivement de la catégorie (6). Privilégiez la qualité, nous le faisons aussi !

Dans quelles circonstances une injection dans le réseau peut-elle se produire, même en catégorie 6 ?

Bien entendu, l'excédent photovoltaïque est injecté dans le réseau dès que la température cible définie est atteinte dans l'accumulateur de chaleur, c'est-à-dire lorsque la "capacité de stockage" totale du chauffe-eau ou du tampon de chauffage est épuisée. Dans la mesure où il n'y a plus d'autres accumulateurs d'énergie - comme une batterie ou une voiture électrique - et que l'onduleur ne réduit pas non plus sa puissance, l'électricité solaire n'a plus d'autre choix que de retourner dans le réseau électrique public.

Si l'on observe le raccordement domestique en détail et que l'on ne mesure pas le courant cumulé sur les trois phases du raccordement domestique, mais chaque phase séparément, on pourra également rapidement identifier l'injection dans le réseau. La plupart des ballasts de régulation de la puissance fonctionnent en effet en monophasé, mais ils régulent en fonction du courant cumulé des trois phases au point de raccordement domestique. Cela convient pour le décompte des coûts énergétiques, mais physiquement, il existe différentes directions de flux d'énergie. En effet, si la phase 1 prélève par exemple 2 kW de puissance sur le réseau, que la phase 2 prélève 0,5 kW sur le réseau et qu'au même moment 2,5 kW sont injectés sur la phase 3, le point de raccordement au réseau de la maison est considéré comme régulé.

Et pour finir, il peut y avoir brièvement une injection dans le réseau (ainsi qu'un prélèvement sur le réseau) lorsque la régulation des ballasts doit se réajuster à la valeur de consigne sur le raccordement de la maison. Cela se produit pratiquement sans interruption, à savoir chaque fois qu'il y a des changements de charge, c'est-à-dire que des consommateurs d'électricité sont allumés ou éteints, ou encore lorsque les nuages se dissipent et que la puissance de l'onduleur augmente soudainement. Les quantités d'énergie en jeu sont toutefois minimes et pratiquement insignifiantes. L'objectif de nos solutions est d'exécuter rapidement et précisément de tels processus de régulation. Ces temps de stabilisation ne durent en général que quelques instants. Ils doivent être aussi courts que possible afin d'équilibrer en permanence le point de raccordement de la maison avec la plus grande précision possible. La rapidité de ces processus de régulation dépend, pour les solutions my-PV, du type de source de signal qui détecte le surplus au point d'accès au réseau.

Bon à savoir

Dans la plupart des cas, la régulation de la puissance des solutions my-PV s'effectue chaque seconde à nouveau et offre ainsi aux utilisateurs une solution très rapide, très précise et surtout conforme au réseau pour optimiser l'alimentation avec des ballons d'eau chaude !

Ne manquez rien !

Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter.

La newsletter solaire pour votre avantage.

Vous êtes

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

More Articles

Partenaires

Over 70 Compatible Partners for my-PV Products

In line with the principle of system openness and to the benefit of customers, my-PV devices enable integration into systems

lire la suite...

Généralités

Off-Grid Photovoltaics: How Independent Power Supply Works

How does an independent power supply work with the use of off-grid systems?

lire la suite...

Généralités

Le my-PV WiFi Meter ne peut pas être connecté en tant qu'unité de contrôle

Notre section "Support" offre des informations précieuses qui vous fournissent une assistance le fonctionne de nos appareils.

lire la suite...

Assistance

Le my-PV WiFi Meter ne peut pas être connecté en tant qu'unité de contrôle

Notre section "Support" offre des informations précieuses qui vous fournissent une assistance le fonctionne de nos appareils.

lire la suite...

Généralités

Nouveau partenaire de compatibilité : Kiwigrid

Kiwigrid stimule l'intégration des secteurs avec sa plateforme énergétique robuste, désormais avec nos solutions innovantes.

lire la suite...

Généralités

Rabais de 20% sur l'ELWA

Notre tige chauffante autonome pour la chaleur photovoltaïque est maintenant disponible avec un rabais de 20%.

lire la suite...